RCC : Les propositions de la direction (12/08)

La direction d’Amadeus a présenté sa version de l’accord RCC & retraite anticipée, saupoudrée de quelques trop maigres évolutions.

« Signer ou ne pas signer » :
donnez-nous votre avis

Les seules améliorations « importantes » sont :

  1. Allongement du congé de mobilité… mais là encore, insuffisant à nos yeux par rapport aux enjeux et aux moyens d’Amadeus.
  2. Possibilité de signer le RCC et choisir de ne partir qu’en juin 2021.
  3. Une enveloppe supplémentaire pour financer des formations.

Nos demandes, pourtant fondées et motivées, n’ont, pour la plupart, pas été entendues :

  1. Aucune mesure particulière pour les seniors, dont on sait qu’ils auront du mal à retrouver du travail en cas d’échec de leur projet.
  2. La prise en charge de travaux d’aménagement pour les personnes handicapées ne figurait pas dans la proposition (mais sera peut-être présente dans l’accord).
  3. Le différentiel de salaire, qui est accepté, a un niveau trop bas.
  4. Pas de compensation si Amadeus impose à un volontaire de décaler son départ de l’entreprise.
  5. Pas de protection des volontaires dont la candidature serait refusée (en cas de rupture de contrat pour raison économique dans les 2 ans, nous pensons qu’ils devraient obtenir au moins autant que ce que la RCC lui aurait procuré).
  6. Le financement des formations professionnelles est présent, mais à des niveaux que nous considérons anormalement bas.
  7. Nous demandions 18 mois pour que les salariés restants retrouvent de la sérénité : l’engagement de ne pas faire de licenciement économique n’irait que jusqu’à décembre 2020.

Les propositions de la direction

Les principaux chiffres

  • Ratio des indemnités de départ (nombre de mois par année d’ ancienneté)
    • 0.8 si < 10 ans d’ancienneté
    • 1.0 si < 20ans
    • 1.3 au delà
  • Congé mobilité : 6 mois indemnisés à 65% du salaire
  • Formation : 5 jours dans le catalogue interne / 3 k€ et une enveloppe de 200 k€ à partager sur des projets validés
  • Aide à la reconversion : jusqu’à 6 k€ (sur justificatif)
  • Rachat / création d’entreprise : 3 k€
  • Pour la préretraite: rachat de 8 trimestres (12 pour les RQTH), indemnité de départ bonifiée, préretraite à 70% sur 3 ans ou 60% sur 3.5 ans …

Contactez nous si vous souhaitez plus de détails.

Conclusion sur la proposition du 12/08

Pendant que Danone forme ses employés pour l’avenir au lieu de faire un plan social, Amadeus n’offre pas les « conditions exceptionnelles à ses salariés » ni ne prouve son leadership en matière de ressources humaines, contrairement à sa certification Top Employers.

La direction reste sur ses bases, sûre d’atteindre son objectif de réduction de postes. Son accord RCC ne concerne que ceux qui ont déjà un projet solide à l’extérieur, pas ceux qui ont envie de partir.

Si vous avez déjà un projet professionnel à l’extérieur d’Amadeus, l’accord RCC au rabais qui vous sera proposé pourra peut-être vous aider, à condition
– que vous n’ayez pas moins de 5 ans d’ancienneté,
– que vous ne fassiez pas partie des profils que la direction veut garder,
– que vous ne soyez pas eligible à la préretraite,
– que vous acceptiez la date de départ qu’Amadeus pourrait vous imposer
– etc.
Si vous comptiez suivre une formation longue, ce plan vous aiderait peu. D’après la direction, c’est Pôle Emploi qui s’en chargera.

Vous l’aurez compris : si rien n’est signé pour l’instant, nous vous mettons d’ores et déjà en garde. A notre avis ce plan n’est pas à la hauteur des enjeux ni des besoins.

Signer ou ne pas signer : nous avons besoin de votre avis.

La direction n’a pas besoin de la CFTC : il lui suffit de convaincre deux des trois autres syndicats (CFDT et CFE-CGC) pour que l’accord soit accepté et mis en place.


Et ailleurs ?

Les curieux pourront consulter l’accord RCC signé chez carrefour en mai 2019.

Une entreprise différente avec des salariés différents et un contexte économique différent : comparaison n’est pas raison, mais se pencher sur ce que font les autres entreprises nous éclaire sur ce qu’il est possible de faire.

Si les indemnités de départ y sont moins importantes (surtout au-delà de 20 ans), le congé mobilité compense, les mesures d’accompagnement sont plus réalistes pour aider les salariés à changer de travail.

A toutes fins utiles, voici un comparatif entre l’accord Carrefour, et la proposition de la direction :

CarrefourProposition d’Amadeus en comparaison
Indemnités de départEn prenant en compte le congé mobilité le plus long, Amadeus donne entre 30% et 78% de ce que Carrefour donne (ancienneté 6-20ans) et ne dépasse Carrefour qu’à partir de 20 ans d’ancienneté (+5% à 20 ans, +15% à 28 ans)
Congés mobilitéJusqu’à 18 mois, à 75%
suspendu en cas de CDD < 6mois
(eq.13.5 mois de salaire)
~1/3
Indemnité différentielle500€ pendant 2 ans= 3/4
Formation d’adaptationJusqu’à 10k€~1/3
Formation diplômanteJusqu’à 20k€ (voire 40k€)~1/3
(une enveloppe additionnelle est prévue mais n’atteindra jamais ce que permettait Carrefour, son montant étant très faible)
Aides à la création d’entreprise15 k€=1/5
Prêt gratuit à l’entrepriseJusqu’à 40 k€0
Aide à l’embauche5 k€~1/3
DéménagementPris en chargeLimité
Travaux d’aménagement2.5k€0
ConjointConjoint pris en charge par l’outplacement en cas de déménagement nécessaireRien
Indemnité de départ à la retraiteConvention collective + 12 mois de salaire<6mois pour 20 ans d’ancienneté
<10 mois pour 30 ans
Quand cet accord a été signé, la crise du Covid n’était pas encore là, le marché de l’emploi n’était pas aussi difficile.

RCC : Nos propositions (11/08)

La direction d’Amadeus nous a transmis vendredi 7 août une mise à jour de ses propositions qui ne nous semblent pas correspondre au but recherché.
Nous considérons qu’elles sont insuffisantes pour aider les salariés à concrétiser leurs projets : les indemnités de départ sont basses, leur plafond est bas, les possibilités de financement de formations de même et nous trouvons par ailleurs insignifiantes, voire absentes, les mesures spécifiques pour les seniors et les personnes handicapées.

Nous sommes préoccupés par les conséquences de la non atteinte des objectifs de la direction en terme de nombre de volontaires.

Si vous avez des questions ou des commentaires, vous pouvez nous contacter par tout moyen via la page Contact.

Voici ci-après une mise à jour de nos propositions.

  • Indemnité de départ
    • Montant
      • 1 mois : 4 ans à 10 ans d’ancienneté
      • 1.5 mois : 11 ans à 19 ans d’ancienneté
      • 2 mois > ou = à 20 ans d’ancienneté
    • Minima : 6 mois de salaire
    • Pas de plafond (un plafond pénalise ceux qui ont été les plus fidèles l’entreprise).
    • Le calcul des indemnités se fait sur la base du taux plein.
  • Mutuelle/prévoyance-décès à maintenir (max 24 mois ou jusqu’à retour à l’emploi)
  • Accès aux activités du CSE sans subvention (max 24 mois ou jusqu’à retour à l’emploi.)
  • Délai de réflexion de 3 mois.
  • Délai de rétractation du salarié de 1 mois.
  • Différentiel de salaire : maintien du niveau de salaire en cas de retour à l’emploi à un salaire inférieur à celui d’Amadeus (100% la première année, 50% la deuxième année).
  • Prime de retour rapide à l’emploi de 2 mois de salaire.
  • Possibilité de conserver les outils de l’entreprise : ordinateur, téléphone…

Congé mobilité

Nos propositions pour des dispositions spéciales pour les seniors (>50ans) et RQTH

  • Pour adaptation au marché de l’emploi : 9 mois (15 mois pour les seniors et RQTH).
  • Pour formation certifiante ou diplômante : 12 mois (18 mois pour les seniors et RQTH).
  • Pour création d’entreprise : 12 mois (18 mois pour les seniors et RQTH).

L’indemnité du congé de mobilité sera portée à 80% du salaire sur toute la période avec maintien de la mutuelle complémentaire.

Prime de « patience »

Certains salariés se verront refuser un départ rapide. Nous demandons une prime spécifique à leur intention : bonification du salaire de 50% jusqu’au checkout.

Protection des salariés refusés

En cas de refus de la part de la direction de la candidature à la RCC d’un salarié, celui-ci ne pourra faire l’objet d’une rupture de contrat à des conditions inférieures à la RCC dans les 24 mois.

Aides pour formation diplômante ou certifiante

Principalement pour ceux dont le projet n’est pas finançable avec CPF :

  • Financement jusqu’à 20 k€ (+50%  pour les seniors et RQTH).
  • Possibilité de monter à 40 k€ après l’accord d’Amadeus.

Aide pour la création ou la reprise d’entreprise

  • Prime de 20 k€.
  • Prêt à taux 0% d’Amadeus de 20 k€ ou de 40 k€ si l’entreprise a plus de 2 salariés.
  • Formation spécifique chef d’entreprise : financement spécifique jusqu’à 7 k€.

Encouragement aux nouveaux employeurs

(A verrouiller sur condition de CDI et fin de la période d’essai)

  • Pour les entreprises de moins de 10 salariés, Amadeus rembourse 6 mois de charges patronales pour les salariés pris en CDI (après la fin de la période d’essai).
  • Pour toute entreprise : prime en cas d’embauche d’un senior ou RQTH (montant à définir).

Aide à la mobilité géographique

  • Prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement pour passer des entretiens d’embauche.
  • Si nouveau travail > 30 km du domicile ou trajet > 45 minutes / aller (google maps) et que l’employé déménage dans les 12 mois, prise en charge des frais de déménagement et d’une nuit d’hébergement pour sa famille si déménagement > 2 jours.
  • Indemnité d’installation (prime de rideau) :  10 k€ si RQTH (pour faciliter des aménagements spécifiques)
  • Si le conjoint doit changer d’emploi (dans le cas d’une mobilité géographique) : prise en charge du conjoint dans le même outplacement que pour les Amadeus.

Protection de l’emploi

  • Pas de PSE dans les 18 mois suivant la fin de la RCC.

RCC : Nos propositions

La direction a pris le temps d’expliquer son refus du dispositif d’activité partielle et nous a présenté ses objectifs (nombre maximum de départs par fonction).

Nos propositions dans la négociation de la RCC ont été construites en prenant en compte (entre autres) les capacités de l’entreprise et sa volonté de supprimer des postes, le contexte d’emploi sur Sophia et en France, ainsi que sur des exemples de plans de départs d’entreprises similaires.

Nos demandes

Nous avons demandé à la direction de nous permettre de communiquer directement avec les salariés ou, à défaut, que la direction informe les salariés sur les différents sites web de chaque syndicat.

Nous souhaitons aussi que le CSE soit consulté systématiquement sur les réorganisations structurelles.

Nos propositions

Indemnité de départ :

  • 3 mois de salaire par année d’ancienneté.
  • Planchers minima (à détailler).
  • Pas de plafond (un plafond pénalise ceux qui ont été les plus fidèles l’entreprise).
  • Le calcul des indemnités se fait sur la base du taux plein.

Maintien

  • Mutuelle/prévoyance-décès à maintenir (max 24 mois ou jusqu’au retour à l’emploi).
  • Accès aux activités du CSE sans subvention (max 24 mois ou jusqu’au retour à l’emploi).
  • Délai de réflexion de 3 mois.
  • Délai de rétractation du salarié de 1 mois.
  • Différentiel de salaire : Maintien du niveau de salaire en cas de retour à l’emploi à un salaire inférieur à celui d’Amadeus (100% la première année, 50% la deuxième année).
  • Prime de retour rapide à l’emploi de 2 mois de salaire.
  • Possibilité de conserver les outils de l’entreprise : ordinateur, téléphone…

Congé mobilité

Nos propositions pour des dispositions spéciales pour les seniors (>50ans) et handicapés (RQTH)

  • Pour adaptation au marché de l’emploi : 9 mois, 15 mois pour les seniors et RQTH
  • Pour formation certifiante ou diplômante : 12 mois, 18 mois pour les seniors et RQTH
  • Pour création d’entreprise : 12 mois, 18 mois pour les seniors et RQTH

L’indemnité du congé de mobilité sera portée à 80% du salaire sur toute la période avec maintien de la mutuelle complémentaire.

Prime de « patience »

Certains salariés se verront refuser un départ rapide. Nous demandons une prime spécifique à leur intention : bonification du salaire de 50%.

Aides pour une formation diplômante ou certifiante

  • Financement jusqu’à 20Keuro, +50%  pour les seniors et RQTH.
  • Possibilité de monter à 40K après l’accord d’Amadeus (ex : MBA à l’étranger).

Aide pour la création ou la reprise d’entreprise

  • Prime de 20KEuro.
  • Prêt à taux 0% d’Amadeus de 20KEuro ou de 40KEuro si l’entreprise a plus de 2 salariés.
  • Formation spécifique chef d’entreprise : financement spécifique jusqu’à 7Keuro.

Encouragement aux nouveaux employeurs

  • Pour les entreprises de moins de 10 salariés, Amadeus rembourse 6 mois de charges patronales pour les salariés pris en CDI  (après la fin de la période d’essai).
  • Pour toute entreprise : prime en cas d’embauche d’un senior ou RQTH (montant à définir).

Aide à la Mobilité géographique

  • Prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement pour passer des entretiens d’embauche.
  • Si nouveau travail > 30 km du domicile ou trajet > 45 minutes / aller (google maps) et que l’employé déménage dans les 12 mois, prise en charge des frais de déménagement  + 1 nuit d’hébergement pour sa famille si déménagement > 2 jours.
  • Indemnité d’installation (prime de rideau) :  10KEuro si RQTH (pour faciliter des aménagements spécifiques)
  • Si le conjoint doit changer d’emploi (dans le cas d’une mobilité géographique) : prise en charge du conjoint dans le même outplacement que pour les Amadeus.