La CFTC participera à la négociation d’un accord national interprofessionnel sur le télétravail

Attention: il s’agit là de la CFTC nationale 🙂

Il aura fallu que la CFTC cesse le 11 septembre dernier de prendre part aux « séances de travail » sur le télétravail (c.f. https://www.cftc.fr/actualites/teletravail-le-temps-nest-plus-aux-diagnostics-mais-a-la-negociation) pour qu’arrive enfin la négociation d’un Accord National Interprofessionnel.

Le dernier accord datait de 2005… 15 ans d’evolution des technologies qui ont transformé les possibilités du télétravail (fibre, 4G, IA…).
La CFTC soutenait en outre que «la superposition d’injonctions parfois contraires n’est pas de nature à rendre lisibles pour les salariés comme pour les employeurs leurs droits et devoirs en matière de télétravail : temps et charge de travail, coûts annexes (équipements, électricité), assurance et responsabilité, droit à la déconnexion, risque d’isolement sont autant de zones d’ombres qu’un accord pourra à l’avenir lever en définissant un cadre clair».
c.f.https://www.lefigaro.fr/flash-eco/teletravail-la-cftc-quitte-les-discussions-sur-le-diagnostic-partage-20200911

La participation de la CFTC visera évidemment à tirer parti des opportunités offertes par le télétravail (concilier les temps de vie, limiter les temps de transports…).

Elle visera aussi et surtout à  protéger les salariés des dommages qui pourraient résulter  d’une généralisation abusive du télétravail.

Ce dernier ne doit pas devenir le mode « dominant » d’organisation du travail. La valeur du travail n’est pas qu’économique ou financière, elle réside avant tout dans les relations sociales et humaines.

Seules des règles simples et lisibles permettront de concilier ces enjeux. A ce titre, la CFTC s’interroge sur les déclarations annonçant un Accord qui ne serait ni normatif ni prescriptif. La CFTC sera ferme sur ce point.

Pour la CFTC l’accord devra définir un cadre commun pour TOUS ! Libre aux CSE ensuite de s’en emparer et de décliner ce cadre commun en prenant en compte les spécificités des emplois, des entreprises, des situations.

C’est forte de cet état d’esprit que la CFTC participera aux prochaines négociations, convaincue que le télétravail peut-être une formidable porte d’entrée vers le monde de demain (enjeux démographique et environnemental, conciliation des temps de vie, aménagement du territoire, transition numérique…).

https://www.cftc.fr/actualites/teletravail-la-cftc-obtient-louverture-dune-negociation-en-vue-dun-ani

Notons que plus localement, la direction d’Amadeus nous a annoncé être ouverte à une nouvelle négociation locale sur le télétravail.

Votre équipe CFTC Amadeus a obtenu …

Votre équipe CFTC Amadeus: une équipe de collaborateurs Amadeus qui ont en commun une certaine notion du service, du bien commun et de la défense de son prochain. Des gens engagés qui donnent une partie de leur temps et de leur énergie pour les autres.
Si l’on s’en tient au résultat des éléctions CSE 2019, nous ne sommes dépositaires de la confiance de 14% des employé(e)s.

De notre côté nous avons un regard plus global: nous sommes une équipe au service de tous. Lorsque nous menons des actions, des négociations, nous nous refusons à faire quelque différence que ce soit entre adhérent et non adhérent ou adhérent à un autre syndicat.

Pourquoi vous ne lirez pas « nous avons obtenu » dans nos communications ?

Nous voyons notre rôle de réprésentant du personnel comme étant un travail d’équipes : même si nous avons des vues différentes avec les autres représentants du personnel, nous pensons qu’au final, nous devons travailler ensemble.
Cette volonté de collaboration n’est pas toujours applicable. Elle nous force parfois à faire des concessions (c’est un euphémisme). Pourtant c’est un cap que nous voulons garder.

Ceux qui travaillent en scrum peuvent aisément imaginer l’effet que donnerai une sprint demo dans laquelle un des team member dirait à ses client « j’ai délivré », « j’ai résolu ».
Pour nous, c’est pareil : nous ne souhaitons pas revendiquer la paternité d’une avancée, et refusons de nous mettre ainsi en avant ; il nous est assez souvent arrivé de proposer en premier une idée que d’autres avaient en tête eux aussi, ou au contraire d’entendre une idée que l’on avait, exprimée par un autre.
Nous pensons que revendiquer une avancée ne va pas dans le sens du « travailler ensemble » et esperons avec humilité voir évoluer les mentalités.

Comment montrer notre activité ?

Comment arriver à montrer que nous sommes acteurs des négociations, force de propositions et moteurs d’unité, comment montrer que nous méritons votre confiance ?

Nous avons entrepris de mettre en place une meilleure communication (ce site) pour échanger avec vous.

Nous essayons d’être clairs dans nos décision, de motiver nos choix, d’expliquer nos propositions et nos votes.

La porte de l’équipe CFTC est ouverte à toutes les bonnes volontés 🙂

Et bien sur, nous sommes toujours à votre écoute : vous pouvez nous envoyer directement vos questions, vos commentaires, vos retours content / pas content via ce site 🙂

Et si vous lisez un jour dans nos publications »Nous avons obtenus… » votre critique sera justifiée et bienvenue ! 🙂