Air France-KLM et NDC

Une annonce sur l’ouverture du NDC avec Air France-KLM

Alors que l’industrie du voyage traverse une période de turbulences, la distribution via NDC (New Distribution Capability) est plus que jamais une priorité stratégique pour Air France-KLM et Amadeus. Aujourd’hui, le groupe Air France-KLM et Amadeus annoncent un accord de distribution NDC innovant. Celui-ci prévoit que l’offre NDC d’Air France-KLM pourra être accessible aux agences de voyages via la plateforme Amadeus et les solutions Amadeus compatibles avec NDC. Pour accéder au contenu d’Air France-KLM diffusé via NDC, les agences devront signer des accords bilatéraux avec Air France-KLM d’une part et Amadeus d’autre part.

https://www.airfranceklm.com/fr/air-france-klm-et-amadeus-signent-un-accord-permettant-une-distribution-innovante-ndc

RCC 2020 : Le choix de la CFTC

Chers collègues,

Nous sommes arrivés à l’étape finale de la négociation d’un accord de RCC (Rupture Conventionnelle Collective) avec la direction et il nous semble important de vous faire connaître notre décision et de vous l’expliquer.

Comme vous le savez, il y a chez Amadeus quatre organisations syndicales. L’union faisant la force, il nous semblait évident que la meilleure approche pour mieux négocier était de se fédérer autour d’une demande commune, à l’instar de nos collègues de l’ACO Paris.
Après de multiples sollicitations, rendez-vous et réunions avec les autres organisations syndicales, nous avons échoué à mettre en place une action concertée.
De ce fait, chaque organisation syndicale a présenté séparément ses revendications.

L’accord RCC proposé par la direction

Cet accord RCC inclut des départs volontaires pour quitter l’entreprise, partir en pré-retraite ou retraite.

Notre avis :

  • Il est loin d’être excellent, malgré des avancées sur la pré-retraite.
  • Il n’est pas à la hauteur de nos attentes, surtout en ce qui concerne les seniors et travailleurs handicapés.
  • Il ne reflète pas le niveau attendu d’Amadeus, leader mondial et Top Employer.
  • La négociation a été quasi inexistante.

… Mais

  • Il est avantageux pour les pré-retraitants ou retraitants.
  • Il ne s’adresse qu’à des volontaires dont le projet professionnel sera validé par un cabinet externe.

« Un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès », cet accord RCC – même au rabais – sera toujours meilleur qu’un plan social brutal et injuste.
Encore une fois : cet accord RCC est basé sur le volontariat contrairement à un plan social qui applique froidement des critères sans état d’âme.

Nous pensons également qu’il permet une certaine pérennité de l’emploi des salariés restants … jusqu’à mars 2021.

Pourquoi nous signons

  • Pour vous donner la liberté de choisir ou non ce que la direction vous propose.
  • Pour pouvoir vous accompagner via la commission de suivi, vous conseiller ou vous défendre dans votre projet.
  • Pour que tous les employés d’Amadeus sachent où trouver les informations de leurs représentations syndicales, toutes organisations confondues.

Libre arbitre

Cet accord vous ouvre des portes et vous offre une opportunité de quitter l’entreprise, que vous ayez un projet professionnel ou personnel ou que vous souhaitiez planifier votre fin de carrière. Cela sera et restera VOTRE CHOIX.

Accompagnement

Nous ferons partie de la commission paritaire (Direction / Représentants des Salariés). Nous serons en mesure de défendre vos dossiers en cas de désaccord et de vérifier la bonne application de l’accord.

Au-delà de cette mission, nous restons disponibles comme à l’habitude et plus particulièrement pendant cette période, pour vous conseiller, vous défendre contre des tentatives d’abus ou d’incitation à un départ provoqué.

Communication

La grande majorité des employés étant en télétravail et ne pouvant pas de ce fait accéder aux panneaux de communication des organisations syndicales, notre équipe a, à de multiple reprises, demandé à la direction de nous autoriser à communiquer à tous les employés via les emails internes d’Amadeus.
La direction a tout d’abord refusé de nous accorder ce moyen, sauf si nous étions prêts à signer l’accord et qu’elle contrôle le contenu de nos communications.

Nous avons finalement obtenu que le CSE communique à l’ensemble des salariés les informations de contact vers les sites de chacune des organisations syndicales.


La signature ou non de cet accord par un délégué syndical est de sa responsabilité. A la CFTC, ce choix n’est pas la prérogative d’un seul DS : il est l’expression du choix démocratique de l’équipe CFTC, le fruit de discussions internes argumentées.

Toujours proposer, savoir s’opposer

Notre ligne est claire, notre but est avant tout de vous défendre : respecter la dignité de chaque personne, améliorer le bien commun, faire progresser le dialogue entre les salariés et la direction.

Chaque jour, depuis des années, nous sommes là pour vous défendre. Nous continuerons à le faire, de façon claire, nette et constructive lorsque cela sera possible.

Nous avons décidé en conscience de ne pas bloquer cet accord, même s’il ne nous paraît pas à la hauteur des enjeux.
L’abstention n’existant pas, la CFTC apposera sa signature au bas de cet accord pour éviter un plan social sans volontariat.


You are our best assets nous assénait une campagne de communication récente de la direction.
Nous espérons voir à l’avenir chez Amadeus naître et croître une culture du dialogue, de sincérité et de vérité entre la direction et les représentants de « ses meilleurs atouts ».

Afin de voir nos actions porter leurs fruits et de voir ce dialogue évoluer dans le futur, adhérez à notre Newsletter, rejoignez l’équipe CFTC.

Le plan de départ dans Tourmag

Dans la presse en ligne : une interview d’un représentant de la CGT sur le plan de départs volontaires (la Rupture Conventionelle Collective).

C’est à lire sur TourMag.com , journal de référence chez les professionnels du tourisme.

Amadeus France : plan de départs volontaires de 320 CDI et plus de 800 sous-traitants …

https://www.tourmag.com/Amadeus-France-plan-de-departs-volontaires-de-320-CDI-et-plus-de-800-sous-traitants-selon-la-CGT_a105025.html